• jeremierev

Do-In : le bien-être par l'auto-massage

Qu'est-ce que le DO-IN ? Le DO-IN est une technique d'auto-massage issu de la médecine douce utilisée au Japon, également proche de l'Energétique Traditionnelle Chinoise. Le DO-IN peut-être traduit par « pressions et mobilisations pour faire entrer l'énergie dans le corps ». Il est tirée du Shiatsu Japonais, qui signifie littéralement « pression avec les doigts ». L'objectif du DO-IN est de rétablir la circulation de l'énergie vitale dans l'ensemble du corps, en effectuant des pressions à l'aide des doigts sur toutes les parties du corps.

Pourquoi le DO-IN ? Le DO-IN n'est pas à visée thérapeutique, mais doit être considéré comme un moyen de rester en bonne santé et de réduire les risques de tomber malade. La philosophie principale des médecines dites « douces » provenant d'extrême Orient est qu'il faut pratiquer des méthodes de santé afin d'avoir à éviter le plus possible les soins. Traditionnellement, en extrême Orient, le médecin se doit de vous garder en bonne santé pour ne pas avoir à vous soigner.

Le DO-IN entre dans les différentes méthodes de longévité existantes.

Quand et comment pratiquer le DO-IN ? Il s'agit d'un moment que vous vous accordez, un moment qui peut s'apparenter à de la méditation. Soyez doux avec vous même. Prenez quelques instants pour vous concentrer sur votre respiration. De préférence, il faudrait le pratiquer le matin, à jeun ou bien une heure après le petit déjeuner. Il est préférable d'être dans une tenue vestimentaire décontractée, sans bruits parasites susceptibles de vous déconcentrer. La température ambiante ne doit être ni trop chaude ni trop froide. Les pressions exercées seront légères particulièrement en cas de somnolence, de douleurs ou de fatigue. Elles seront plus appuyées en cas d'excitation, d'énervement ou après un repas copieux. Le DO-IN est à éviter en cas de fièvre, d'infection, d'inflammation ou bien sur une partie du corps blessée (ex: fracture ou plaie). Traditionnellement, les Japonais pratiquent le DO-IN dans la position appelée Seiza (sur les genoux). Toutefois, l'important est de ne pas être crispé et cette position peut être difficile à tenir. Vous pouvez donc pratiquer en tailleur ou bien assis sur un coussin (Zafu) qui vous permet de libérer les tensions au niveau des hanches. Si votre état de santé rend ces positions inconfortables, vous pourrez également pratiquer assis sur un tabouret ou une chaise. N'oubliez pas d'être doux avec vous-même.















0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout