Le Shiatsu

Historique

AU JAPON

Le terme "SHIATSU" (qui signifie littéralement "pression des doigts" SHI=doigt ATSU=pression) fut utilisé pour la première fois en 1920 par Tenpeki Tamaï, dans son ouvrage Thérapie par pression des doigts ("SHIATSU RYOHO") . Sa méthode est une combinaison du massage chinois ANMA et de la chiropraxie Occidentale.

Plus tard, en 1934, Tokujiro NAMIKOSHI publiera un article intitulé "Physiologie et Shiatsu". Il ouvrira la première école de Shiatsu en 1940.

A cette période de nombreuses écoles verront le jour, chacune ayant ses particularités. Parmi les nombreuses écoles existantes à ce jour, nous pouvons citer: Le Shiatsu Namikoshi, le Koho Shiatsu (shiatsu médical), le Masunaga, le Seitei, le kurétaké, etc...

Bien que l'utilisation du mot Shiatsu soit récente, cette discipline trouve ses fondements dans des pratiques ancestrales telles que les massages thérapeutiques TUINA et ANMA, ainsi que la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Discipline en constante évolution, les Japonais ont également assimilés des préceptes de nos pratiques occidentales comme la Chiropraxie.

Le Shiatsu est officiellement reconnu par le Ministère de la Santé Japonais depuis 1955 et se trouve être la deuxième discipline médicale du pays.

 

EN FRANCE

Le Shiatsu est introduit en France en 1970.

Le 29 mai 1997 le Parlement Européen reconnaît la discipline en tant que "médecine non conventionnelle digne d'intérêt".

Le 25 juillet 2015 il est inscrit au RNCP sous le titre "Spécialiste en Shiatsu".

Chaque année des dizaines de Praticiens sont formés en France, répondant ainsi à un intérêt grandissant de notre société pour les méthodes de santé dites "douces".